Watches !

février 2, 2009

Infinity Looping

Filed under: Pierre Kunz — Dr. Goulu @ 7:12

Révolutionner l’affichage des montres est une ambition dangereuse : plus d’un horloger de renom s’y est cassé les dents, que ce soit du point de vue technique, esthétique et, en définitive, sur le marché.

Avec l « Infinity Looping », Pierre Kunz prend un risque mesuré : d’apparence surprenante, le cadran n’en est pas moins divisé classiquement en 12 heures parcourues par un repère sur lequel pivote une aiguille indiquant les minutes.

L’indicateur parcourt ainsi une épitrochoïde graduée de 15  minutes en 15 minutes, avec des divisions toutes les 5 minutes.

Mue par un mouvement automatique, la « Infinity Looping » est disponible en acier ou en or, respectivement autour de $20’000 ou de $39’000.

Un zero de trop…

Publicités

janvier 18, 2009

BLU majesty tourbillon MT3

Filed under: BLU, Tourbillon — Dr. Goulu @ 8:20

Bernard Ledherer Universe est une petite manufacture, mais elle d’une créativité admirable. Son modèle « Majesty Tourbillon 3 » est un chef-d’oeuvre de design moderne, dépouillé et révélant un mouvement très original:

BLU MT3 (cliquer pour agrandir)

Cette magnifique création a obtenu en Malaisie le Prix de la « Most Revered Watch » en 2007. Même si la description du mouvement comme étant composé de « 3 tourbillons imbriqués » parait un peu abusive, on a bien un tourbillon entrainant une indication des minutes et des heures par l’intermédiaire de mouvement planétaires plutôt que par un train de rouages comme dans la « Freak » d’Ulysee Nardin par exemple.

Produite à 50 exemplaires, la MT3 est une merveille de plus que nous sommes condamnés à ne voir qu’en photo….

juin 13, 2008

Laureato Bol d’Or Mirabaud 2008

Filed under: Automatique, Chronographe, Girard-Perregaux — Dr. Goulu @ 7:54

Comme je m’intéresse aussi à la voile et que le Bol d’Or à lieu ce week-en, je ne pouvais passer à côté de la montre créée pour la circonstance par Girard-Perregaux.

La Laureato « Bol d’Or Mirabaud 2008 » est une édition limitée du chronographe « Laureato Evo 3 », descendant du modèle « Laureato » créé en 1975 :

Voilà un beau chrono sportif au look marin, robuste mais élégant. Ayant déjà légué aux poissons deux montres de valeur, je me sens prêt à prendre un départ de régate avec cette montre au poignet. Si mettre Frs 15’550.- au budget peut être un petit problème, être parmi les heureux acquéreurs des 30 seuls exemplaires produits en est un gros. 30 exemplaires, seulement …

juin 4, 2008

El Camino Real de Wyler

Filed under: Chronographe, Wyler — Dr. Goulu @ 6:34

Wyler Genève produit des montres sportives et robustes au design particulièrement soigné. Le nouveau chrono « El Camino Real » en céramique ne fait pas exception. Jouant sur le relief du cadran, du bracelet caoutchouc sans oublier les poussoirs et vis en titane traitées au CDA (carbone sous forme de diamant amorphe), le noir est exploité au maximum mais sans excès, la lisibilité restant parfaite.

Animé par un mouvement automatique doté d’une réserve de marche de 42h. Le prix n’est pas encore connu, mais on peut espérer qu’il soit abordable…

source : montres de luxe

mai 30, 2008

Winch High-Tech et Sport de Reuge

Filed under: Divers, Reuge — Étiquettes : , — Dr. Goulu @ 10:05

Reuge propose deux nouvelles version de sa boite à musique « Winch » inspirée du monde de la voile : la « High Tech » au look résolument moderne

et la « Sport« , aux couleurs d’Alinghi :

Désormais disponibles avec une ribambelle de musiques différentes allant jusqu’à Chick Corea et « What a wonderfuld world » d’Armstrong, ces objets magnifiques ont maintenant presque un ramage qui s’accorde à leur plumage. S’ils ajoutent « Orinocco Flow » d’Enya et « Santiano » que je sifflote dès que je mets les pieds sur un voilier, j’achète !

source : un commentaire de Sylvain sur Tendance Bleue

Montre squelette réf. 5180 de Patek Philippe

Filed under: Automatique, Patek Philippe, Squelette — Dr. Goulu @ 9:24

L’art du squelette se conjugue difficilement au XXIème siècle, mais Patek Philippe s’y est risqué avec succès pour produire cette magnifique pièce :

Le calibre 240 extra plat (2.43 mm) héberge même un mini rotor décentré pour le remontage automatique. Squeletté et gravé à la main, cette merveille ne sera produite qu’à quelques exemplaires par année, qui serons vendus sans peine au prix de 55’000 euros environ.

source : montres-de-luxe.com

mai 29, 2008

Royal Oak Concept Carbone

Filed under: Audemars Piguet, Chronographe, Tourbillon — Étiquettes : , , — Dr. Goulu @ 8:59

Dans la course aux matériaux modernes, Audemars Piguet progresse à grand pas avec l’utilisation du carbone. Après le Chronographe Royal Oak Offshore Alinghi Team où le carbone forgé domine (trop?), voici une version carbone du « Chrono+Tourbillon Concept » ou le carbone forgé est utilisé pour la carrure, mais lunette, poussoirs et couronne sont en céramique. Le résultat est magnifique :

Mais l’audace va beaucoup plus loin, puisque le mouvement repose lui aussi entre une platine et des ponts en carbone et en aluminuim éloxé vert :

Ce calibre 2895 abrite 384 pièces dont 70 pour le tourbillon pesant 0.45 grammes, et un chrono minutes à affichage linéaire

Un inconvénient ? il faut le remonter à la main, même si AP nous promet une réserve de marche proche de 10 jours grâce à un double barillet. Pour le prix (Frs 280’000.-) on aurait pu demander une automatique…

sources:

avril 26, 2008

Winch et Studio de Reuge

Filed under: Reuge — Dr. Goulu @ 2:37

Petite digression dans un monde magique, très voisin de l’horlogerie : la boite à musique. Reuge est l’une des dernières entreprises à perpétuer le savoir-faire de la musique mécanique, et même à lui donner une apparence résolument moderne.

Le modèle Winch ne dépareillerait pas sur un Swan , avec sa caisse de résonance en acajou, sa voile de carbone et sa manivelle de winch :

Il joue au choix le Printemps de Vivaldi, La Rhapsodie Hongroise de Liszt, le Prélude de la Traviata de Verdi ou l’air du Toréador tiré de Carmen de Bizet.

Le modèle Studio-Arche est aussi un chef d’oeuvre de design moderne, avec un résonateur de verre très épuré :

L’arche joue soit du Tchaïkovski  : la Marche des Soldats de Plomb, la Valse des Fleurs du même, ou encore la Dance of the Sugar Plum Fairy, soit du Mozart : le Glockenspiel de la Flûte Enchantée, le Menuet de la Petite Musique de Nuit et la Marche Turque.

Si vous aimez les objets d’exception, voici une bonne nouvelle : ces boites à musique Reuge coutent moins cher que la plupart des montres qui vous font rêver.

avril 7, 2008

Meccanico dG

Filed under: De Grisogono — Dr. Goulu @ 9:11

Il y a une trentaine d’années, afficher l’heure avec des aiguilles était devenu ringard. La montre moderne était à quartz et son affichage devait être à la hauteur : digital. L’heure apparaissait en chiffres carrés sur des afficheurs à 7 segments lumineux. Puis l’aventure Swatch a remis les aiguilles au milieu du cadran suisse et l’affichage digital n’a survécu qu’en complément de l’affichage analogique sur des montres à quartz, pour l’affichage des nombreuses fonctions permises par l’électronique.

De Grisogono assène cette année le coup final marquant le retour de la mécanique : un affichage digital sur une montre mécanique ! Ce magnifique pied de nez s’appelle « Meccanico » :

Les segments de l’affichage digital pivotent sur un cylindre, commandés par un système de cames :

Editée à 177 exemplaires (nombre étrange… pourquoi pas 888 ?) cet incroyable objet animé par 651 pièces est disponible en plusieurs couleurs pour un prix inconnu, donc très élevé.

sources:

mars 30, 2008

Papillon et Opus 7

Filed under: Harry Winston — Étiquettes : — Dr. Goulu @ 3:15

Andreas Strehler est le créateur de l’Opus 7 présentée en 2006 par Harry Winston, magnifique création combinant un mouvement visible et un affichage « non standard » : l’heure est indiquée par un disque tournant, qui peut également indiquer la minute précise en actionnant le levier au remontoir :

(source : one more watch)

Strehler a poursuivi son idée avec la « Papillon », qui comporte 2 disques entrainés directement par 2 barillets, toute la difficulté consistant à combiner l’énergie des 2 ressorts dont l’un se déroule 60x plus vite que l’autre…

(source : watchismo)

Cette performance technique et ce look très innovant auraient peut-être mérité un petit effort vers la lisibilité, incontestablement meilleure sur l’Opus 7. Et personnellement, je trouve la couronne de remontoir d’un kitsch mal assorti.

Older Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.