Watches !

janvier 18, 2009

BLU majesty tourbillon MT3

Filed under: BLU, Tourbillon — Dr. Goulu @ 8:20

Bernard Ledherer Universe est une petite manufacture, mais elle d’une créativité admirable. Son modèle « Majesty Tourbillon 3 » est un chef-d’oeuvre de design moderne, dépouillé et révélant un mouvement très original:

BLU MT3 (cliquer pour agrandir)

Cette magnifique création a obtenu en Malaisie le Prix de la « Most Revered Watch » en 2007. Même si la description du mouvement comme étant composé de « 3 tourbillons imbriqués » parait un peu abusive, on a bien un tourbillon entrainant une indication des minutes et des heures par l’intermédiaire de mouvement planétaires plutôt que par un train de rouages comme dans la « Freak » d’Ulysee Nardin par exemple.

Produite à 50 exemplaires, la MT3 est une merveille de plus que nous sommes condamnés à ne voir qu’en photo….

Publicités

mai 29, 2008

Royal Oak Concept Carbone

Filed under: Audemars Piguet, Chronographe, Tourbillon — Étiquettes : , , — Dr. Goulu @ 8:59

Dans la course aux matériaux modernes, Audemars Piguet progresse à grand pas avec l’utilisation du carbone. Après le Chronographe Royal Oak Offshore Alinghi Team où le carbone forgé domine (trop?), voici une version carbone du « Chrono+Tourbillon Concept » ou le carbone forgé est utilisé pour la carrure, mais lunette, poussoirs et couronne sont en céramique. Le résultat est magnifique :

Mais l’audace va beaucoup plus loin, puisque le mouvement repose lui aussi entre une platine et des ponts en carbone et en aluminuim éloxé vert :

Ce calibre 2895 abrite 384 pièces dont 70 pour le tourbillon pesant 0.45 grammes, et un chrono minutes à affichage linéaire

Un inconvénient ? il faut le remonter à la main, même si AP nous promet une réserve de marche proche de 10 jours grâce à un double barillet. Pour le prix (Frs 280’000.-) on aurait pu demander une automatique…

sources:

août 25, 2007

Golden Tourbillon Panoramique

Filed under: Corum, Tourbillon — Dr. Goulu @ 3:27

Excellent article sur Le Blog des Montres à propos de la dernière merveille de Corum :

corum-golden-tourbillon-panoramique-2007-or-rouge.jpg

Reprenant le magnifique boitier de la Golden Bridge, cette merveille sera produite à 66 exemplaires en or seulement, plus 5 en platine, donc totalement inabordable, ce qui ne nous empêche pas de l’admirer en photo….

Après la Royal Blue Tourbillon d’Ulysse Nardin, c’est donc au tour de Corum de faire flotter un mouvement à tourbillon entre une platine et des ponts en saphir d’une transparence totale. Alors qu’Ulysse Nardin avait ajouté un peu de joaillerie, Corum adopte résolument un look technologique, souligné par les petites vis planant dans le vide.

Un défaut ? A part le nombre de zéros du prix ? En cherchant bien les petites vis auraient peut être pu être placées aux heures …

 

juin 28, 2007

Big Bang

Filed under: Chronographe, Hublot, Tourbillon — Dr. Goulu @ 7:23

Hublot est une jeune marque (1980) qui promeut très efficacement des montres sportives et modernes en tablant sur l’innovation et la haute technologie, avec par exemple :

  • la première utilisation du caoutchouc pour le bracelet de montres de luxe, désormais adopté par de nombreuses autres marques
  • un des sites web les plus dynamiques du monde de l’horlogerie, Hublot.ch, avec une collection de vidéos Hublot.tv qui dépassent le cadre de l’horlogerie pour l’insérer dans un « art de vivre » incluant automobile, voile et même la cuisine de Denis Martin.

Retour à l’horlogerie. Le modèle phare de Hublot depuis 2005, c’est la « Big Bang » qui existe désormais en dizaines de variations, un peu sur le modèle de la « Royal Oak » d’Audemars Piguet. Dès son lancement, ce magnifique chrono a été encensé par la critique:

remarquez la « reconnaissance latérale », cette idée de former sur la tranche du boitier une continuité esthétique avec le bracelet qui semble traverser la montre.

A noter aussi la combinaison de matériaux osée mais réussie: or rose, lunette céramique, cadran en fibre de carbone et bracelet en caoutchouc.

Cette « Big Bang » coûte autour de Frs 20’000.-, ce qui est une paille comparé au dernier modèle qui m’a séduit : la « Bang Bat Tourbillon All Black », produite en 50 exemplaires seulement.

A noter ici que les seuls éléments de couleur sont les pierres du tourbillon vers lequel le regard est inévitablement attiré :

 

Censée rappeler « les Temps Modernes » de Chaplin, cette montre me fait plutôt penser à Ford, qui faisait des voitures de n’importe quelle couleur pourvu qu’elles soient noires. Mais les deux faisaient de la production en série, eux…

source : montres-de-luxe.com 

juin 17, 2007

Jorg Hysek

Filed under: Hysek, Répétition, Tourbillon — Dr. Goulu @ 9:20

Une fois n’est pas coutume, voici un article consacré à deux créations de Jorg Hysek.

La « X-Ray » semble inspirée par Richard Mille, la couleur (de l’or) en plus. La combinaison noir/or se voit de plus en plus, elle est ici proche de la perfection. Même le bracelet en caoutchouc ne choque pas.

Le tourbillon achève de transformer ce magnifique objet en un rêve inacessible : 115’000 € …

Mais si je pouvais choisir une Jorg Hysek, ce serait probablement la « Symphony ». « Normal, elle coute le triple! » diront les mauvaises langues. Rien à voir : regardez la pureté de ces lignes, ce look « techno-futuriste » taillé dans un classicisme rond, et qui héberge pourtant un mouvement de 486 pièces avec tourbillon et surtout une répétition minute qui sonne le carillon de Westminter (encore…) toutes les heures.

Il y en aura 10 en or blanc, et 10 en or rose, et puis c’est tout.

juin 14, 2007

Titanic DNA

Filed under: Romain Jerome, Tourbillon — Dr. Goulu @ 2:15

Romain Jerome a frappé très fort en présentant à BaselWorld une série de montres utilisant des matériaux remontés de l’épave du Titanic.

Du point de vue marketing, c’est génial et extrêmement efficace : tous les journaux plus ou moins spécialisés en ont publié des photos, et tous les sites et blogs sur l’horlogerie ont abondamment commenté l’événement.

Jusqu’ici je trouvais le design de cette montre un peu ambigu : la boite est très réussie avec ces pattes qui maintiennent la lunette rouillée sur une base futuriste, mais le cadran me semblait trop classique, trop dépouillé. La série n’incluant pas (encore) de complications (quantième ou chrono seraient les bienvenus), je ne lui avais  pas consacré de temps jusqu’ici.

Mais tout a changé lorsque j’ai vu le modèle avec tourbillon :

Ca change tout : la montre entière semble surgie des profondeurs, avec son petit coeur doré qui palpite depuis un siècle. Génial ! Il y en aura 2012 exemplaires en vente dès octobre 2007, reste à trouver les quelques $100’000 qu’elle va couter.

Autre solution, attendre que W.  se fasse vraiment voler la sienne et la racheter sur eBay parce que:

  1. quelqu’un qui porte une Timex à $50 devrait passer un examen avant d’avoir le droit de porter une montre suisse
  2. le gars qui la lui piquera risque de la trouver tellement rouillée qu’elle ne sera peut être pas chère …

mai 14, 2007

Diaphane One Turning Gold

Filed under: Squelette, Swatch, Tourbillon — Dr. Goulu @ 9:47

Quelle fantastique épopée que celle de Swatch. Après avoir produit des montres à quartz en plastique multicolores par millions et largement contribué à ressusciter l’horlogerie suisse, l’entreprise de Nicolas Hayek fait des incursions dans le haut de gamme à série limitée (100 exemplaires seulement!) avec cette montre très spéciale:

oui, c'est bien une Swatch !

Ce n’est pas un tourbillon ni un carrousel à proprement parler, mais le mouvement squelette tourne 2 fois par heure dans une lunette en or.

Cette pièce marie des références modernes et anciennes : L’acier bleu des aiguilles combiné aux ponts perlés, l’or et le cuir liés par une boite en silicone, les chiffres romains… l’ensemble a un look unique pour un prix presque abordable : Frs 7700.-

avril 27, 2007

FREAK DIAMonSIL

Filed under: Squelette, Tourbillon, Ulysse Nardin — Dr. Goulu @ 8:37

Ca y’est : Ulysse Nardin est la première manufacture a avoir « mérité » un deuxième article sur ce blog si exigeant. Le premier était sur la magnifique Blue Tourbillon, mais la « DIAMonSIL » ne pouvait pas ne pas figurer ici, même s’il est quasiment certain que vous n’en verrez pas plus que moi en vitrine ni au poignet de vos amis, à moins que vous ne fréquentiez quelque milliardaire éclairé…

Cette montre fantastique est la dernière évolution de la « Freak », le fer de lance technologique de cette marque dont la créativité surprend toujours autant.

(cliquer pour agrandir)

Tout le mouvement de la montre tourne à l’intérieur de la boite (en platine, tant qu’à faire…) en une minute et réalise ainsi un « Tourbillon Carousel », un peu comme dans la magnifique Piaget Polo Tourbillon Relatif, mais c’est ici tout le mouvement qui est aligné et visible comme sur la Corum Golden Bridge, mais mobile…

Pour ceci, il faut des matériaux combinant légèreté et résistance extrêmes, et comme souvent en technologie de pointe, c’est la disponibilité de nouveaux matériaux qui rendent les rêves possibles.

DIAMonSIL® est une marque déposée par Ulysse Nardin désignant du silicium recouvert de diamant synthétique. Les pièces sont réalisées par la société Sigatec SA à Sion (où je retrouve ce cher Hubert Lorenz, qui avait fondé Mimotec après sa thèse à l’EPFL). Ils utilisent un procédé de déposition de diamant mis au point par l’entreprise allemande GFD, qui illustre sa page d’accueil avec une roue d’échappement en DIAMonSIL :

sources :

avril 15, 2007

Master Compressor Extreme LAB

Filed under: Jaeger-LeCoultre, Lubrification, Tourbillon — Dr. Goulu @ 3:42

J’avais déjà repéré la série « Master Compressor » de Jaeger- Le Coultre, mais là je suis forcé de faire un article admiratif sur le modèle « Extreme Lab » qui présente « le premier mouvement mécanique de l’histoire de l’horlogerie à fonctionner de manière précise et fiable sans lubrification ».

En plus de la performance technique sur laquelle je reviens plus bas, c’est une belle montre au design « sport » mais sobre qui met l’accent sur la technique du mouvement automatique à tourbillon :

Un fond saphir révèle l’inertie en platine-iridium, très dense, maintenu par des bras en carbone très fins pour des raisons aérodynamiques (ou marketing, j’ai un doute…)

Jusqu’ici, la lubrification des montres mécaniques a toujours été un problème : les huiles et graisses se dégradent avec le temps, particulièrement sous l’action des ultraviolets qui passent à travers les mouvements de plus en plus visibles. Elles s’agglomèrent aussi à de microscopiques poussières pour former des pâtes freinant le mécanisme, ce qui exige un entretien régulier par un horloger méticuleux.

Jaeger-Le Coultre a réussi à éviter l’utilisation d’huileet de graisse dans tout le mécanisme en utilisant:

  • des palettes d’ancre en diamant noir, qui, contrairement au rubis, n’a pas besoin d’huile
  • des paliers en « easium », un nouveau matériau sur lequel je n’ai que très peu d’informations, mais je cherche… ça à l’air d’un carbonitride de titane …
  • un roulement à billes en céramique pour la masse d’inertie

Comme d’habitude, ce blog se veut critique, donc je cherche un petit défaut à cette merveille de technologie horlogère. Le prix ? ça serait trop facile… Non, je dirai plutôt la lisibilité des aiguilles, que je trouve un peu trop blanc-gris sur fond gris-blanc…
Références :

  1. Article très complet sur « montres-de-luxe.com »
  2. Article en anglais très technique sur « puristspro.com »

mars 21, 2007

Westminster Tourbillon Répétition Minute

Filed under: Harry Winston, Répétition, Tourbillon — Dr. Goulu @ 7:19

Harry Winston continue à allier performance technique et look moderne. C’est au tour de la complication « répétition minute » d’être intégrée dans un design du XXIème siècle.

La répétition minute joue toutes les heures la célèbre mélodie du carillon de Palais de Wetminster sur 4 notes dont on peut distinguer les timbres qui cerclent le cadran.

Une tendance vue entre autres dans la « DBS de De Bethune » se confirme : enlever le cadran et donner ainsi une vue du mouvement côté ponts, qui sont ici perlés, le logo HW découpé lui dans un pont décoré de Côtes de Genève

On en oublierait presque le tourbillon, une autre complication extrême de l’horlogerie qui trône à 6h de cette merveille.

N’envisageant pas vendre ma maison pour acheter une montre, je ne veux même pas connaitre le prix de l’un des 8 exemplaires qui seront produits …

Older Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.